La place du conjoint, un challenge ?

Il est parfois difficile pour le conjoint de faire sa place lors d’une naissance. Et pourtant, celle-ci est souhaitable lors de l’accouchement : “La maman a besoin d’être entourée, c’est sécurisant.” souligne Patricia Loisel, sage-femme au CHU de Rouen depuis plus de 30 ans.

A la maternité Charles-Nicolle, on compte sur les conjoints: “Je les appelle les coachs, en les faisant participer, aider la maman à bien respirer, la rafraîchir”.  Pour les conjoints, l’accouchement apparaît parfois comme une étape ultra stressante avec la crainte de voir sa compagne souffrir : “la place du conjoint est à côté de la tête de la maman, précise Patricia Loisel, pour le reste, on s’en occupe, il existe aujourd’hui beaucoup de solutions pour soulager la maman.”

Le conjoint peut s’occuper de son bébé dès la maternité

Après la naissance, pas question d’écarter le conjoint : “A la maison, il va devoir s’occuper de son bébé, il doit pouvoir participer dès la maternité”. A la maternité Charles-Nicolle, le conjoint peut donner le bain, le biberon ou même dormir dans la chambre de sa compagne et bénéficier du petit-déjeuner. Chacun a ses attentes : “on essaye de faire le maximum pour répondre aux attentes des mamans et des conjoints, on trouve toujours des solutions”.

A lire aussi...

Les cours de préparation à la naissance et à la parentalité seront réorganisés en...
Semaine mondiale de l’allaitement maternel A l’occasion de cette semaine de sensibilisation à l’allaitement...
A l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement maternel, on vous propose de tester...